Manifestations internationales contre la fourrure

Le lundi 13 février 2006, dans plus de 25 pays et 40 villes, réparties sur les 5 continents, des défenseurs des animaux ont protesté contre le cruel commerce de la fourrure.

La Chine était symboliquement visée ce jour-là, en tant que premier pays exportateur de fourrure, même si le commerce de la fourrure est condamnable partout dans le monde. Malgré les déclarations du gouvernement chinois, les défenseurs des animaux dénoncent l’absence totale de loi pour les animaux, dans un pays où de récentes vidéos mettent au grand jour les dessous de l’industrie de la fourrure.

A Paris, une soixantaine de militants de Fourrure Torture ont manifesté aux abords de l’ambassade de Chine. Un cortège mortuaire a déposé un cercueil contenant un chien viverrin à taille humaine. Des investigations ont prouvé que les animaux étaient régulièrement dépecés vivants en Chine, comme le montraient les panneaux brandis par les manifestants. En fin de manifestation, un militant ensanglanté s’est écroulé au pied du cercueil, pour symboliser les animaux dépecés vivants pour leur fourrure.
 

A Nice, une vingtaine de militants de Fourrure Torture, tenant des cœurs où l’on pouvait lire « Ayez du Cœur ! Refusez la Fourrure ! », ont invité le public à faire preuve de compassion à l’occasion de la Saint Valentin.

Aux Etats-Unis, Irlande, Autriche, Turquie, Russie... de nombreuses associations ont joué des scènes devant les ambassades de Chine, afin d’attirer l’attention du public sur la fourrure.

Les manifestations ont eu des retentissements médiatiques aux quatre coins du monde. Un large public a pu ainsi découvrir les dessous macabres de l’industrie de la fourrure.

Pour la France, l’AFP, première agence de presse en France, a retenu de nombreuses photos de la manifestation (visibles sur aapimage.com saisir « fur » dans le moteur de recherche). I Télé, la chaîne d’information du groupe Canal+, a diffusé un reportage sur la manifestation de Paris. Le quotidien Metro a relayé les actions de Nice et Paris. France 3 Nice a fait un sujet sur la fourrure avec la diffusion d’un extrait de la vidéo tournée en Chine par la Protection Suisse des Animaux et East International. M6 Nice, Nice-Matin, Nice Radio, Agora fm entre autres, ont relaté les manifestations. Si vous avez connaissance de passages dans d’autres médias (radios et journaux notamment), nous vous remercions par avance de nous le signaler.

Fourrure Torture a adressé le 31 janvier, par le biais de l’ambassade de Chine à Paris, une lettre au président de la république populaire de Chine, Hu Jintao. De nombreuses associations ayant participé à cette journée d’actions ont également adressé une lettre au président chinois via l’ambassade de leurs pays respectifs. Déterminées à voir ces massacres d’animaux disparaître, les associations regroupées au sein de « International Anti-fur Coalition » ne comptent pas s’arrêter à cette première journée d’actions. Le gouvernement chinois ne pourra pas rester éternellement sourd aux appels internationaux des défenseurs des animaux et des droits de l’homme !

Cette première journée d’actions n’est pas une finalité, mais bien le début d’une campagne internationale contre la fourrure.

Site de la journée d’actions : http://www.antifurcoalition.org

Toutes les personnes opposées au commerce de la fourrure sont invitées à écrire à l’ambassade de Chine de leur propre pays.


Dans la même rubrique :

- Stands d’information et actions de la saison 2006-2007
- Animal Conference 2006
- Manifestation à Paris contre l’industrie de la fourrure en Chine
- Stands d’information et actions de la saison 2005-2006
- Manifestion internationale à Amsterdam le 5 novembre 2005
- Journée internationale d’actions contre la fourrure


Recevez notre actualité par mail



Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !


Facebook

Google+

Twitter

Youtube