Distinguer la vraie fourrure de la fausse

Que les achats de vêtements ou accessoires en « fourrure » soient faits en magasin ou par correspondance, il est important de savoir distinguer la vraie de la fausse fourrure pour ne pas acheter par erreur de la fourrure provenant d’animaux. L’utilisation de la fourrure ne se limite pas aux articles vestimentaires, elle est également utilisée dans la confection de sacs à main, de chaussures, de coussins, de petits animaux de décoration, de jouets pour animaux, etc... La vraie fourrure est fréquemment travaillée et teintée, lui donnant un aspect que l’on peut aisément confondre avec celui de la fausse fourrure.

Le plus fiable est d’acheter les vêtements dans les chaînes de prêt-à-porter qui se sont engagées à ne pas commercialiser de la fourrure animale (la liste évolue très régulièrement). Au moment de faire vos achats dans ces enseignes, demandez si les vêtements ou accessoires sont bien en fausse fourrure car certaines enseignes ne diffusant pas correctement leur charte en interne, il est déjà arrivé que certaines d’entre-elles aient proposé momentanément de la vraie fourrure.

L’étiquetage des vêtements avec de la fourrure n’est pas toujours présent malgré la réglementation, et quand il existe, il n’est pas forcément complet. Beaucoup de vendeurs sont dans l’incapacité de renseigner de façon fiable les acheteurs sur la composition des vêtements.

Attention au prix !

Beaucoup de personnes pensent à tort que le prix des articles composés de fourrures animales coûtent systématiquement plus cher que ceux en fausse fourrure. Pourtant, les articles en vraie fourrure coûtent souvent moins cher que ceux avec de la fausse fourrure.

La fausse fourrure de qualité (ressemblant à de la fourrure de lapin, c’est à dire souple et très douce) coûte bien plus cher que de la fausse fourrure. Si le prix est très bas (quelques euros pour un accessoire ou quelques dizaines d’euros pour un vêtement), et que la fourrure est de très bonne qualité, c’est très probablement de la vraie fourrure.

Voici quelques tests simples, dont chaque consommateur pourra s’inspirer pour distinguer la vraie fourrure de la fausse.

    Vraie fourrure Fausse fourrure
Test du feu Tirez avec délicatesse quelques poils et portez-les au dessus d’une flamme... Brûle de la même manière que les cheveux humains, odeur similaire (odeur de corne). Fond comme du plastique, odeur de plastique brûlé. De petites boules de plastique dures apparaissent sur les pointes.
Le toucher Faire rouler les poils entre un doigt et le pouce. Sensation de douceur et de souplesse, les poils s’enroulent facilement autour des doigts. Les poils sont plus rêches.
La vue Concernant les fourrures faites de poils longs, soufflez sur les poils afin qu’ils se divisent... Elle est souvent composée de plusieurs couches de poils fins, légèrement bouclés. L’ensemble forme une base épaisse, au travers de laquelle les poils plus longs dépassent. La base est en cuir. Structure plus simple, les poils sont souvent moins souples.
Test de l’aiguille Plantez une aiguille dans la base... Le cuir résiste, l’aiguille traverse difficilement la peau. L’aiguille traverse la base sans grande résistance.

 

Si vous n’êtes pas certain qu’un article est bien fabriqué à partir de fourrure synthétique, ne l’achetez pas !


Dans la même rubrique :

- Enseignes et designers sans fourrure
- Achat éthique


Recevez notre actualité par mail



Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !


Facebook

Google+

Twitter

Youtube